Aménagement de bureaux : l’accompagnement des équipes

image_amenagement_bureaux

Selon des études sur la rénovation des locaux professionnels, les collaborateurs sont majoritairement satisfaits de leur nouvel environnement de travail. L’aménagement de leurs nouveaux bureaux n’est toutefois pas une condition suffisante pour susciter l’engagement de tous.  Explication avec Lydia MAZZUCCO, formatrice et coach spécialisée dans la conduite du changement.

« Je fais l’expérience d’entreprises, dont certaines grosses, qui transforment leurs aménagements pour créer un nouvel espace plus adapté aux évolutions de travail, plus harmonieux, intégrant de nouvelles façons d’opérer. Parfois l’investissement dans les travaux est conséquent. »

Un constat récurrent une fois le réaménagement fait ?

Un superbe espace où il fait bon pénétrer, mais (car il y a un mais) cela ne se traduit ni dans les évolutions de postures, ni dans l’expérience vécue par les équipes et/ou par les clients qui viennent dans le lieu transformé. Cela peut même se révéler contre-productif en menant à une perte de sens, de dynamique de la part des acteurs du lieu. Les collaborateurs peuvent s’être sentis exclus du projet, de la vision et se mettent alors en opposition.

Le résultat escompté, l’aboutissement de ce beau projet ? Il apparaît alors comme bien décevant au regard de l’investissement temps et argent !

Quelle est la problématique ? Quel ingrédient essentiel manque-t-il pour fédérer vos équipes et faire de ce projet un but commun qui fera passer votre entreprise à un autre niveau ?

L’agencement de l’espace est un moyen extraordinaire, il initie une évolution puisque « c’est un nouveau lieu ». On pourrait se dire que ça suffit à générer du contentement, voire des nouvelles pratiques (nouvelles postures, nouvel élan, intégration de nouveaux salariés, satisfaction, plaisir accru à venir travailler, …).  

Image bureaux entreprise

En systémique, le système (les membres du groupe) tend à l’homéostasie, c’est-à-dire à rééquilibrer pour que les choses ne changent pas et que le système se maintienne en l’état.

Il est donc nécessaire pour décupler l’effet nouvel aménagement d’investir jusqu’au bout, de capitaliser sur la démarche en intégrant l’élément humain.

La finalité : accéder à un nouveau système qui concrétise la vision du dirigeant sur ce que doit être l’évolution de l’équipe, de l’entreprise.

Pas besoin de révolution, en revanche cela demande un accompagnement de l’humain à ces changements (le mieux étant d’intégrer cet ingrédient dès le démarrage du projet, pour une meilleure traduction de la vision et une bien meilleure adhésion/contribution et transformation de l’équipe).

Le processus est à adapter selon où en est l’équipe et son dirigeant, travailler en amont avec celui-ci :

« Pourquoi » veut-il ce changement (je précise : au-delà de la nécessité d’optimisation de place, de nouvel élan, de changement de mobilier et structure vieillissante) ?

Que souhaite-t-il voir se dessiner pour l’équipe, l’entreprise ?

Comment souhaite-t-il communiquer dessus auprès de l’équipe ?

Comment souhaite-il associer et faire contribuer les salariés à la construction de ce projet de cette vision ?

Comment l’équipe peut capitaliser sur ce changement, comment cela se traduit dans les postures, les règles de fonctionnement … ?

La recette optimale consiste donc à se faire accompagner à la fois sur l’évolution de l’espace & de l’équipe.

C’est ainsi que la vision du dirigeant peut s’élaborer plus précisément, se traduire et prendre forme à la fois dans le lieu et dans les postures. C’est là une évolution profonde qui prend vie.

Lydia MAZZUCCO – Consultante & Coach

En partenariat avec Clue Me, agence d’aménagement de bureaux et de mobiliers professionnels.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *